Etape 30: De Arthez-de-Béarn à Navarrenx par le GR65

La splendeur d’une vieille bastide 

Aujourd’hui, nous traversons le Nord du Béarn, direction Navarrenx, à la limite du Béarn.

 

 

Nous sommes dans le pays des deux plus grands gaves, les rivières, telles qu’on les nomme dans les Pyrénées: le gave de Pau et le gave d’Oléron.  Ce ne sont plus ici ces torrents encaissés qui bondissent sur les lits de pierre dans les Pyrénées. Les fleuves ont grossi, se sont assagis et traversent de vastes plaines fertiles.  Le maïs est encore la culture dominante, mais les praires se font plus nombreuses.

Et c’est justement au pied du gave d’Oléron que l’étape s’achève. Navarrenx a toujours occupé une position stratégique en regard de la France et l’Espagne. Son statut de bastide remonte à la nuit des temps, au XIIème siècle. Les bastides ont toutes une architecture assez précise, notamment de grandes places d’où partent les rues à angle droit, principales et secondaires, avec des lotissements réguliers de maisons. Navarrenx est remarquable en ce sens. Navarrenx contrôlait au Moyen-Âge l’axe des pèlerinages vers Compostelle. Elle devint assez vite une grande forteresse, avec de puissants remparts, encore présents aujourd’hui. Navarrenx conserva jusqu’au XIXe siècle sa vocation militaire avec l’aménagement de casernes, d’un arsenal. Mais aujourd’hui, ce n’est plus qu’un grand centre agricole du Béarn, une cité où passent en nombre les touristes et les pèlerins de Compostelle.

Le chemin part aujourd’hui sud-ouest vers la fin du Béarn. C’est une très belle étape, malgré la présence du goudron, avec des paysages très variés. Le GR65 traverse toute cette région entre Orthez et Pau.

C’est une longue étape avec des dénivelés peu spectaculaires pour une longue étape (+482 mètres/-564 mètres). Mais, c’est une étape casse-pattes, cachant tout de même quelques difficultés. Si la descente sur le gave de Pau et sur Maslacq ne pose aucun problème, quelques vallonnements par la suite sont assez casse-pattes. Il y a d’abord une longue montée assez pénible sur la Chapelle de Muret. Puis une bosse sans fin précède une descente aussi raide sur l’abbatiale de Sauvelade. Puis la route monte et descend sans cesse avec de fortes pentes de l’ordre de nettement plus de 15%, avant de se calmer dans la forêt de Méritein, à l’approche de Navarrenx et de sa banlieue.

 

Aujourd’hui, c’est une journée sur le goudron, même si ce ne sont que de petites routes secondaires:

Goudron: 25.3 km
Chemins: 6.2 km

Nous avons divisé le parcours en plusieurs tronçons, pour en faciliter la visibilité. Pour chaque tronçon, les cartes donnent le parcours, les pentes trouvées sur le parcours, et l’état des chemins. Les logements sur le parcours sont signalés dans donner de détails. Vous trouverez plus de détails sur les logements en fin de parcours.

Les parcours ont été dessinés sur la plateforme « Wikilocs ». Aujourd’hui, il n’est même plus nécessaire de se balader avec des plans détaillés dans la poche ou dans le sac. Si vous êtes équipé d’un téléphone mobile ou d’une tablette, vous pouvez aisément suivre les trajets en direct. Pour ce parcours, voici le lien :

 

https://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/de-arthez-de-bearn-a-navarrenx-par-le-gr65-31090022

 

Cliquez ici pour commencer l’étape sur le premier tronçon. Avant

Si le parcours ne vous intéresse pas, mais que vous voulez trouver le détail des logements présents sur le parcours, Vous pouvez le faire ici.

Cliquez ici pour le détail des logements. Avant