Etape 19: De Moissac à Auvillar par le GR65

Le long des canaux de la Garonne

 

Aujourd’hui, notre parcours est encore en Tarn-et-Garonne, dans le Bas Quercy. La création de ce département est une longue histoire. Les gens du Lot et du Tarn-et-Garonne vivaient dans une grande province appelée Quercy. Leur origine était celte. Au Vème siècle, le pays fut envahi de hordes de vandales, de suèves et d’autre wisigoths, avant d’être chassés par Clovis, puis envahis à nouveau par les normands. Le Quercy passa par la suite à la solde des anglais. Durant les Guerres de Religion, une grande rivalité vit le jour entre les catholiques du Haut Quercy, les gens de Cahors, et les protestants du Bas Quercy, autour de Montauban. Napoléon I trancha le nœud en détachant le Bas Quercy pour créer le Tarn-et-Garonne, et en limitant le Lot au Haut Quercy.

Le GR65 file plein ouest.

 En 1681, le canal du Midi entre Sète et Toulouse fut achevé. L’idée était bien évidemment de prolonger le canal en direction de l’Atlantique pour acheminer les marchandises. Mais Louis XIV ayant vidé les caisses du royaume, on abandonna donc le projet, faute de moyens. Et pendant encore deux bons siècles, on utilisa la bonne vieille Garonne et sa navigation si périlleuse pour le transport fluvial jusqu’à Bordeaux. Lorsqu’en raison des crues abondantes ou de la sécheresse, c’est selon, la Garonne ne devenait plus navigable, on passait par Gibraltar. Mais, il fallait braver les tempêtes et les attaques des pirates.
Avec la révolution industrielle, le projet refit jour. On inaugura le canal du Midi, « côté Atlantique » en 1856. Ce canal longe sur 193 kilomètre la Garonne. 53 écluses permettent une navigation agréable. De nos jours, ces canaux ne servent plus qu’à la batellerie de plaisance. Les rives ont été aménagées en voies vertes. Ils font le bonheur d’une armée de randonneurs et de cyclotouristes qui s’ébattent, à l’ombre des platanes et des peupliers centenaires.

Le canal, on le baptise de plusieurs noms. Certains l’appellent le canal de Garonne, d’autres simplement le Canal latéral. Son nom officiel est le « Canal latéral à la Garonne. » Mais comme il est le prolongement du canal du Midi, qui relie Toulouse à la Méditerranée, l’ensemble forme aussi le Canal des deux Mers, puisqu’il relie la Méditerranée et l’Atlantique.

Les dénivelés (+346mètres/-311 mètres) sont faibles aujourd’hui. Au niveau des difficultés du parcours, c’est une journée très tranquille, pour ceux qui choisissent la variante le long du Canal des Deux Mers jusqu’à Pommevic. Pour les autres, les deux bosses qui vont à Boudou et Malause cachent de sérieuses difficultés. Mais, sur le Chemin de Compostelle, rien n’est vraiment hors de portée. C’est un chemin pour tous.

 

Les parcours sur route goudronnée ou sur chemins sont très équivalents, comme il est souvent la règle sur le Chemin de Compostelle.

Goudron: 10.9 km
Chemins: 10.4 km

Nous avons divisé le parcours en plusieurs tronçons, pour en faciliter la visibilité. Pour chaque tronçon, les cartes donnent le parcours, les pentes trouvées sur le parcours, et l’état des chemins. Les logements sur le parcours sont signalés dans donner de détails. Vous trouverez plus de détails sur les logements en fin de parcours.

Les parcours ont été dessinés sur la plateforme « Wikilocs ». Aujourd’hui, il n’est même plus nécessaire de se balader avec des plans détaillés dans la poche ou dans le sac. Si vous êtes équipé d’un téléphone mobile ou d’une tablette, vous pouvez aisément suivre les trajets en direct. Pour ce parcours, voici le lien :

 

https://fr.wikiloc.com/itineraires-randonnee/de-moissac-a-auvillar-par-le-gr65-30515206

Cliquez ici pour commencer l’étape sur le premier tronçon. Avant

Si le parcours ne vous intéresse pas, mais que vous voulez trouver le détail des logements présents sur le parcours, Vous pouvez le faire ici.

Cliquez ici pour le détail des logements. Avant